• Rome ne s'est pas faite en un jour : la mise en ligne de mes machines est un travail considérable, tant dans la photographie retravaillée d'un poste informatique, que de trouver des informations et des liens Internet pertinents.
  • Patience.
  • Nombre de visites :
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne

Mac 512

(octobre 1984 à ????)

Un lien parmi d’autres : Mac 512

Voici la machine qui pour moi a été une révélation de l’informatique, donc un an après la sortie du mythique Mac 128. Car à l’époque, formé sur du Fortran sur machine mécanographique (comme dit dans la page « Qui je suis » de ce blog), cette informatique-là n’était pas ma tasse de thé.

 

Configuration de la photo :

  • Unité centrale/clavier AZERTY/Souris
  • Disque dur 20Mo
  • Lecteur de disquette 400k
  • Lecteur de disquette 800ko
  • Coffret original
  • Notices d’application (Mac Paint, etc)
  • Disquettes d’application reconstituées
  • Image Writer II

 

 

Mac 512 300x225

À l’époque, je souhaitais faire des documents textes + images, en remplacement d’une machine à écrire électrique, avec laquelle je faisais une à deux fautes de frappe toutes les pages (merci Tipex). Faisant les salons informatiques en 1985, sans a priori, j’ai remarqué que tous les tenants du PC c’était « Faut qu’on, et y a qu’à ». Sur le stand Apple « Monsieur, installez-vous, on va faire ». Bien évidemment, Apple s’est fortement inspiré du projet de Rank Xerox, mais a poussé le concept, et ne cesse de le parfaire.

Spécifications :

  • Processeur : Motorola 68000 cadencé à 8 MHz
  • Adressage 24 bit ▪   Bus système 16 bit à 8 MHz
  • ROM : 64 Ko
  • RAM : 128 Ko sur la carte mère, extensible à 512 Ko par carte d’extension d’autres constructeurs
  • Lecteur de disquette 400 Ko 3,5″ à chargement manuel
  • Connectique :
    • port DB-19 pour second lecteur disquette externe
    • ports DE-9 spécifiques pour la souris, l’imprimante et le modem
  • Sortie son : mono 8 bit
  • Écran intégré : 9″ monochrome (512 x 342 pixels)
  • Dimensions : 34,5 x 24,4 x 27,7 cm
  • Poids : 7,4 kg
  • Alimentation : 60 W
  • Systèmes supportés : Système 1.0 à 6.0.8

J’ai reconstitué exactement mon poste de travail fin 1985. Il a été utilisé jusqu’en 1989. Seul a été rajouté un disque dur externe de 20Mo, lui-même cannibalisé (remplacement dans le boîtier du disque HS  par celui d’un Mac dont le disque était bon).

 

A noter qu’il n’a pas été aisé de reconstituer la disquette de démarrage gérant le HD-20. Certaines ressources ont été trouvées sur un site suisse qui n’existe plus aujourd’hui, dont  aussi des images de disquettes. Une bidouille a été indispensable, combinant ressources suisses (clavier QWERTZ), américaines (QWERTY) et françaises (clavier AZERTY), en passant par le légendaire ResEdit. Le montage du disque dur se fait obligatoirement avec l’insertion de la disquette spécifique « HD-20 Démarrage« , et le disque dur doit être en fonctionnement non transitoire au démarrage du Mac.

 

Une remarque à ce propos  : les PCistes de l’époque prétendait que le Mac était une machine fermée. Cette affirmation est totalement inexacte : le Mac était (et l’est toujours) une machine on ne peut plus ouverte. Il faut simplement avoir les outils pour et savoir les utiliser, tout comme un garagiste a besoin d’outils spécifiques pour sa marque. Une machine n’a pas besoin d’être ouverte à tout vent pour le commun des mortels, car c’est là qu’intervient la casse (ceci explique les affres du PC de l’époque). Dans un Mac, l’ouverture n’est possible qu’aux personnes compétentes, donc qui savent (en principe) ce qu’elles font.

L’écran du Mac 512 :

Ecran Mac 512

Travailler sur cette machine, écran 9″ N&B, clavier simple et souris peu ergonomique, c’était le pied ! Mais que de progrès depuis !

 

Les lecteurs de disquettes étaient bruyants, mais avaient l’air de chanter. Lorsque j’aurai le temps, je réaliserai et mettrai en ligne un échantillon audio. Toute la famille a démarré sur cet environnement.

 

 

Laissez-moi un commentaire

main

 

 

 

 

 

3 Réponses à “Mac 512”

  1. Alain Zellweger dit :

    Hello !

    On a effectivement la preuve que ton système vient bien de Suisse !! (si je vois bien ta copie d’écran)
    Ne serait-ce pas la version 4.5 du système (voire même antérieur) et le « magasin qui a maintenant disparu » ne s’appelait-il pas ComputerShop ?

    En 1984 déjà , le département de l’instruction publique du canton de Vaud (Suisse) décidait de faire le pas de l’informatique scolaire . Sous la houlette de quelques visionnaires, le choix s’était déjà porté sur … Macintosh : nos premiers Macs scolaires furent des 512 , puis des « reflex » (512 capables de lires les disquettes haute densité (780 ko) !
    Un de ces visionnaires, professeur de mathématiques dans un des gymnases lausannois travaillait en étroite collaboration avec « ComputerShop » , le premier magasin lausannois à proposer du Mac !
    La version française du système n’existant pas encore à l’époque, ce professeur s’était mis dans la tête de le localiser (Merci Resedit). Afin de repérer la “diffusion” de son oeuvre , il avait placé une petite “signature” !!
    Quand Apple a passé du format MSF au format HFS, il l’a signalé en mettant dans la fenêtre du Finder une barre de séparation double entre les infos du disque (taille, nombre d’éléments,…) et le contenu (icônes des fichiers)

    La signature dont je parle se remarque à la présence d’un pixel « noirci » au tout début de cette double ligne (1er pixel tout à gauche) … il me semble qu’il figure sur ta copie d’écran !!

    Bravo en tout cas pour ton musée ! que de souvenirs cela rappelle à un vieux briscard qui a démarré l’informatique en 1983 ! avec un Commodore 64 et « GEOS » (système d’exploitation pour C=64 reprenant la philosophie Mac)

  2. Changala dit :

    La provenance des systèmes : un gars qui avait fait un site en Suisse. Il y avait également à disposition les étiquettes de disquettes que j’ai téléchargées. De mémoire, sur son site il avait fait une composition graphique, avec lui dans une rue, inséré dans le livre à spirale Apple. Mais je ne me souviens plus du nom. Et son site n’existe plus, fermé sous la contrainte d’Apple ????

    Il me faudrait rouvrir un courrier sous Eudora. Je lui avais proposé d’envoyer mes jeux à mettre sur son site. Sans réponse. Mais ça date : nécessaire ouverture d’archives sur CD, et –>machine de musée.

  3. antoine dit :

    salut, c’était moi le propriétaire du site suisse sur lequel tu as trouvé la version image de la disquette de démarrage.

    ce mois-ci, je liquide toute ma collection.
    tu trouveras les articles mis aux enchères sur http://www.ricardo.ch
    je liquide le lisa, le apple 2 mais je garde le premier mac qui est un vrai 128k (écrit « Macintosh » à l’arrière et non pas « macintosh 128k » qui était le nom à la sortie du 512k afin de les différencier.)
    et surtout je garde TOUT les logiciels. j’ai tout les système d’exploitations en 3 langues depuis le tout tout tout premier (sytem 0.5) jusqu’au système 7.5.3
    si jamais ca te dit… contacte-moi!

Laisser un commentaire

 

toxic design and hack |
OCS :: Oracle Collaborative... |
UN PEU SUR JACKS, C'EST COM... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jeefacile
| MM SITE
| Dahevos L!f3